Podcast #5 : Robocop

ban-robocop

Bonjour à toutes et à tous,

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous présentons notre 5ème épisode d’Eighties le Podcast, consacré à la trilogie Robocop.
Cet épisode revient tout d’abord sur le premier film sorti en 1987 et réalisé par le hollandais sanglant : Paul Verhoeven. Après un long débat très animé, nous abordons le deuxième film sorti en 1990 et réalisé par Irvin Kershner. Enfin, nous terminons par Robocop 3 sorti en 1993 et réalisé cette fois par Fred Dekker.

Dans ce podcast (haute teneur en spoilers) et comme à notre habitude, nous traitons du contexte de l’époque, des personnages, du scénario (lorsqu’il y en a un), des effets spéciaux, de la violence, des produits dérivés et bien entendu, des sacro-saintes anecdotes de Mikadotwix.
En bref, vous ne serez pas lésés question contenu, car ce ne sont pas moins de 3h de podcast qu’il nous aura fallu pour aborder la mythologie Robocop.

La sortie de ce Podcast 5 concorde avec la sortie cinéma du reboot Robocop, que nous abordons en fin d’épisode.

On ne termine pas un post de blog sans les remerciements, donc MERCI à tous pour votre soutien, comme toujours nous sommes réellement très heureux de tous vos retours. Un grand merci aussi à Yao qui nous fait l’honneur d’illustrer nos péripéties sur Twitter. Une petite surprise arrivera très bientôt 🙂

N’hésitez pas à donner vos impressions sur notre page itunes, sur twitter, sur notre page facebook et bien entendu, dans les commentaires de ce billet.

Il ne nous reste plus qu’à nous mettre sur notre 31 pour vous préparer l’épisode #6 !

A bientôt !
Charlotteofraises, Sirf, Nikolah, Mikadotwix et Imrage.

Erratum Imrage :
Je me permets de poster un petit erratum concernant deux bourdes que j’ai glissé dans le podcast 🙂
La première concerne le personnage de Bob Morton, incarné par l’acteur Miguel Ferrer. Il n’a pas joué le personnage principal de Twin Peaks, mais l’agent Rosenfield (très bon personnage en passant 🙂 ). Désolé, on mettra ça sur le compte de la fatigue !

La second bourde concerne le personnage de Robocop, il ne s’agit pas d’un Androide, mais d’un Cyborg. La confusion est grande, et le pire, c’est que je fais parfaitement cette différence. Pour information, un Androîde est un robot crée à l’image d’un être humain, alors qu’un Cyborg est un être vivant ayant reçu des greffes mécaniques. Robocop est donc un Cyborg, même si effectivement, il ne reste pas grand chose de l’être humain..

Vous aimerez aussi...

64 réponses

  1. Yao dit :

    MERCI pour vos numéros !!! Quel bonheur de vous entendre évoquer cette période avec ces œuvres cultes !!
    Je pourrai résumer le fim par un personnage et sa classe de bad guy : Clarence Boddicker ! 🙂

    Tant de trucs à dire sr ce film !! Hop je retourne à l’écoute !!
    N’empêche Peter Weller a « niqué » sa carrière avec ce film !!!

  2. sirf dit :

    Merci Yao !

    Je suis complètement d’accord avec toi pour la carrière de Weller !
    Rendez vous demain quand tu auras fini d’écouter 😉

  3. Yao dit :

    T’inquiètes ! J’ai préparé un roman car ya tellement de chose à dire !
    Je note les choses que (je pense) vous n’avez pas évoqué ! Notamment sur l’acteur qui joue le loubard qui fond (Paul McCrane) ! 😉

  4. sirf dit :

    Il y a forcément des choses que l’on a pas évoqué et nous sommes toujours preneurs de retours !

    Merci à toi

  5. Yao dit :

    Arf, j’aurais bien voulu avoir vos avis comme sur Captain Harlock du remake !
    J’espère que vous passerez par ici pour en parlez ? 🙂

  6. DolbyEX dit :

    Super !!! Je vais m’écouter ça au calme, Robocop mon film culte je le connais par cœur au plan prêt. Pour le 2 j’ai moins aimé, et le 3… hum je fais comme s’il n’avait jamais existé tout comme la série.
    A bientôt moi aussi je vais pondre une tartine 🙂

  7. fred dit :

    allez jeter un oeil a cette adresse http://www.ourrobocopremake.com

    c’est en vo mais il s’agit d’un remake de quasi tous les plans du premier robocop, fait par une cinquantaine de real amateur
    il on repris le film et y ont ajouté ce qui selon eux manquait

    bizarre avec un petit coté kevin smith des débuts

    • sirf dit :

      Excellent !

      La musique aux sonorités très « Amiga » du générique !
      La séquence avec les bébés j’adore, bref du bon, bien bizarre mais du bon. Du coup ça « dédramatise » un peu la violence du film.
      Et la tronche de Robocop…

      Merci pour cette perle !

  8. genma dit :

    A noter que le podcast Splitscreen a fait un numéro plus « cinéma » sur Robocop http://www.splitscreenpodcast.com/splitscreen-13-robocop/ Différent de votre podcast, mais bon quand même 😉

  9. Pop dit :

    Tout d’abord, un grand bravo pour votre boulot, un grand merci pour ces podcasts, celui-ci est dans mon top 3 (oui OK sur 5…). Pour apporter ma petite pierre à l’édifice, j’ai wiki-découvert que Kurtwood Smith avait fait une apparition dans… L’agence tous risques 🙂 S02EP15.

    A quand un podcast sur McGyver ??????

  10. Yao dit :

    Yo !
    Bon alors que dire sur ce film culte !!
    Pour commencer la découverte. De mémoire j’ai découvert le film en VHS (pour les jeunes c’est l’équivalent du DVD par rapport au BR) enregistré sois sur C+ ou TF1, via un pote ! Faut savoir que pour moi à l’époque le summum du bourgeois c’était d’avoir une Neo Geo et un magnétoscope ! 😀
    Ce grain des films tout flou, avec cette bande à rembobiner… Ralalala… Bref donc, découverte entre 8 et 10 ans je pense… Notre génération biberonné aux actioners des années 80 bien bourrins et violent comme il faut ! Ça va on a bien tourné ! :p
    Je pense…

    Comme vous le moment ou Murphy se fait trucider, m’a marqué ! Ça vous marque un gamin ! Purée !!! Cette violence graphique ! Je dis bien graphique car j’ai jamais assimilé ça à quelque chose de réel! Faut voir les impacts des balles !! le trou ressemble à un melon !
    Vous avez tout dit sur ce film ! Tant de passages cultes !! La mort de Murphy, l’activation du projet RoboCop à travers son champ de vision, son arrivé dans le commissariat quand il tire, la façon dont il range son gun, le passage chez lui et la scène ou les flics tirent contre lui !
    Quasi tout est culte !!!
    Vous y allez fort sur Nancy Allen, ça va elle a du charme ! Elle a quand même jouer des rôles sex, notamment dans Pulsions de De palma quand même !
    Concernant le stop-motion, j’étais du même avis que vous mais je trouve quand même que ça marche ! Ça contraste avec Le Choc des Titans (l’original hein !) !! Là pour le coup, ça pique les yeux !

    C’est marrant de noter que certains des acteurs ont tous fini dans des TV shows :
    •Peter Weller je disais que sa filmographie avait été ternie par son rôle dans RoboCop, on l’a retrouve en forme dans 24 (j’avais bien aimé son rôle) et dernièrement au ciné dans Star Trek 2.

    •Paul McCrane (Emil Antonowsky le « fondu » des bad guys ! :p) à jouer le Dr Romano dans Urgences avec une fin qui n’est pas à envié à celle qu’il a eu dans RocoCop ! Et il a aussi joué dans 24.

    • Miguel Ferrer (Bob Morton), c’est celui qui a été le plus prolifique et qui continue de tourner !!
    Il a joué entre autre dans Desperate Housewife, CSI, NCIS, Traffic, Iron Man 3, etc…

    • Kurtwwod Smith (Clarence Boddicker) comme l’a signalé Charlotte il jouait le père dans That’s 70 show ! Perso je le trouvais plus flippant dans cette série ! 😀
    On a pu le retrouver par la suite dans diverses séries comme Dr House, Malcolm (quelle série !!! Ralalala !) et je vous le donne en mille, et oui 24 !!

    Je n’ai pas souvenirs que vous ayez parlé de l’ost, de la série TV et de l’anime (je confirme après seconde écoute)? Pour la zique Il me semble que Imrage avait introduit le sujet en parlant de Conan !!
    L’ost est de Basil Poledouris la même personne derrière celle de Conan, ça s’entend ! Culte !
    Concernant l’anime, je n’ai pas énormément de souvenirs ! Je me régalais à le regarder le matin avant d’aller en cours !
    C’était forcément édulcoré mais ça se regardait agréablement pour un gamin !! C’était dans la même veine que la série de Ghostbuster !
    À savoir qu’il y’a eu 2 séries : une de 88 et l’autre de 98.

    Quand je pense à RoboCop je penses aussi à Darkwing Duck (Myster Mask en VF) avec le perso de Gizmoduck (Robotick)! 🙂

    Hormis les films, il y a eu donc la série TV et une mini série en 4 épisodes (qualité téléfilm) canadienne qui date de 2001. Il me semble que je l’ai vu !
    Pour les 2 & 3 je n’ai rien à dire sauf c’est de la merde ! 😀
    Le 2 ne m’a jamais attiré même à l’époque !!! J’ai eu très peu de souvenirs, je l’ai revu et c’est l’esprit Disney avec du sang ! 😀
    Il y a une surenchère d’actions (cf la fin) qui ne va pas avec l’esprit du film ou de la vision de cette œuvre je trouve.
    Le 3, ça devrait résumer le film et sa pertinence :
    J’étais gamin j’ai été le voir avec ma mère ! 😀 Tout comme les Tortues 3 d’ailleurs ! 😀

    Miller confirme que quand il s’agit de ciné, il n’est pas bon ! The Spirit est une belle daube aussi !
    Il a cru que sans Rodiguez i pétait bon ! j’ai lu aussi qu’il scénarisé le film Elektra

    Et je finirai avec le jeu vidéo !! Version Nes pour moi, avec mes yeux de gamin ça ressemblait au film !! Le coup de je range mon gun en le tournant ! Voir cette anime m’a rendu fou ! lol
    Il était dur, je galérais contre Boddicker ! Je ne tiens pas à voir à quoi ressemble le jeu avec mes yeux d’adulte !

    Pour le BR, tu ne l’as pas regardé Imrage ? On peut u moins remercier le remake pour une chose, nous avoir fait ressortir une version BR apparemment mortel car la précédente était pourrie !

    Voilà, voilà !
    Encore un grand bravo pour votre pod !! Je n’ai pas vu passer les 3h !!
    allez faites péter un spécial Sauvé parle Gong ou Parker Lewis !! Ou Manimal ! 😀
    Ou non, LA MEILLEURE SÉRIE DE TOUS LES TEMPS : Les années collèges ! Tellement précurseur !!

    Pour finir j’ai trouvé ça sur Utube pas encore regardé), une conf avec Weller sur les 25 ans du film :
    http://youtu.be/fhNNOtCdfzU

  11. RobertGlucose dit :

    Plus de 3h sur Robocop ? Cool !

    En cours d’écoute, il me semble que vous ne parlez pas des références bibliques de Robocop 1.
    Ainsi, la mort de Murphy est une référence direct à la passion et la crucifixion du Christ (il se fait défoncer les bras en croix). Il y a bien sûr la résurrection, et vers la fin du film, un passage où Robocop semble marcher sur l’eau.
    C’est une volonté avouée de Verhoeven.

    Je recommande également l’épisode de Splitscreen posté plus haut, plus technique, et complémentaire au vôtre.

  12. Iroquois Plissken dit :

    Je voudrais corriger des choses que je viens de lire ici et que j’ai déjà lu ailleurs : reprocher à Frank Miller les scénarios des Robocop 2 et 3 est assez injuste puisque lui-même s’est fait complètement déposséder de ce qu’il avait créé à l’époque. Son scénario du 2 a été largement remanié par le co-scénariste du film, et malgré cette mauvaise expérience il a re-tenté le coup sur le 3, et ça s’est passé pire encore avec le réalisateur du film qui n’a gardé que les grandes lignes et a modifié tout le reste. Suite à ces mauvaises expériences qui l’ont dégoûtées, Miller a quitté le monde du cinéma jusqu’en 2005 pour Sin City.

    Il n’a rien à voir avec le film Elektra, à part le fait que ça soit basé sur certains des personnages du comics qu’il a créé.

    Si vous voulez savoir quels étaient les scénarios originaux de Robocop 2 et 3 de Miller, c’est simple, il en a fait un comic appelé Robocop : Delta City.

    Sur ce, je retourne écouter le podcast 🙂

  13. Mikadotwix dit :

    Alors là je suis halluciné par tout ces commentaires 🙂
    Robocop ? Assurément un film culte 🙂

    J’ai un peu peur d’aller voir le Reboot…

    • DolbyEX dit :

      Je suis partagé entre l’ignorer et aller le voir, cette version d’un Robocop souple comme un Spiderman et son aspect ne me plait pas du tout, j’aimais le côté un peu lourd avec cette démarche trés travaillée dont vous parlez dans le podcast.
      Par contre si ce que j’ai lu sur certains forum se confirme il y a une idée pas mal avec le fait qu’il conserve une main humaine dans le reboot. Je pense pouvoir patienter jusqu’à une sortie vidéo.

  14. DolbyEX dit :

    Je n’ai pas encore tout écouté (parce que j’écoute attentivement et pas en bruit de fond 🙂 )
    Première petite précision le film est sorti en 1988 en France, et pas 87, puisqu’il était au festival d’Avoriaz en 88 et dont le prix est revenu à « Hidden », un scandale celà dit.
    Kurtwood Smith (Clarence) est le pére de Neal dans « Le cercle des poètes disparus », Miguel Ferrer (Bob Morton) sera un agent insupportable du FBI dans la série « Twin Peaks », série dans laquelle apparaît également Ray Wise (Nash Leon) ou il tiendra le rôle du père de Laura Palmer.

    Je me étalerais un peu plus sur le forum, mais je tenais à faire une remarque sur les doublages assez catastrophiques et mêmes certaines traductions. La scéne de fusillade dans la raffinerie de cocaïne, juste avant Clarence discute avec un autre gros traficant, le ton monte, tout le monde sort ses armes, et Clarence pour calmer tout le monde dit  » Il y a un match ce soir, contre les Tigres, je ne veux pas manquer ça ». Sauf que dans la VO il dit « Les Tigres jouent ce soir je ne rate aucun match » (un truc du genre en tout cas dans la VO on comprend qu’il est pour les Tigres). C’est un détail de puriste, mais quand j’avais vu la VO sur Canal ça m’avait choqué qu’une VF disent totalement le contraire de la VO.
    Voilà voilà c’était l’appartée détail dont tout le monde se tape mais qui est important quand même.

  15. sirf dit :

    Joie Mika ! :
    « Commentaire audio de Paul Verhoeven, Ed Neumeier et Jon Davidson
    Le metteur en scène, son producteur et l’un des deux scénaristes (celui qui collaborera par la suite de nouveau avec Verhoeven sur Starship Troopers) commentent ensemble le film. Il se dégage de l’exercice un plaisir inhabituel. Entendre Verhoeven et Neumeier éclater d’un rire communicatif au moment d’une explosion hyperbolique ou d’un spot à la con renforce le côté bête et méchant de ce film ludique. Avec, on s’en doute, la nostalgie d’une carrière alors à distance de son déclin à venir. Excellente nouvelle : ce commentaire audio a été sous-titré pour le Blu-ray. »

  16. Iroquois Plissken dit :

    Haha, regardez cette vidéo à 12’57 : http://www.youtube.com/watch?v=ZbymEs2ZnDE

    Cette histoire de petite fille sur l’épaule vient apparemment du script préliminaire, et n’est pas du uniquement au jeu vidéo.

  17. imrage dit :

    Vous êtes tous de grands malades 🙂

    Je suis juste joie quand je lis toutes ces réaction, et surtout de voir à quel point un simple podcast peut déchainer les passions.
    Comme le dit Mika, ce film est juste culte !

    Bref continuez, et je sens par avance que la rubrique « retours sur l’épisode précédent » va être assez touffue.

  18. sirf dit :

    Evidemment merci qui ? Le tapitouf de DMC bien sûr !

  19. Mikadotwix dit :

    Je sors tout juste du ciné. Je trouve le Reboot très très honorable. Certes à mes yeux, moins bon que l’original, mais infiniment mieux que RoboCop 2 et 3.

    • Iroquois Plissken dit :

      Je ne comprends pas trop les reproches sur le 2, ok ça part un peu loin, mais ça reste tout à fait honorable pour moi. Sauf la couleur de l’armure de RoboCop, c’est un peu trop tuning cette irisation.

  20. nikolah dit :

    woah ! tous ces commentaires ! ca fait grand plaisir !

    J’ai revu hidden recemment et il m’a bien plu ! Mais je dois avouer que je suis tres fan de l’acteur Kyle mac lachlan. A la fois beau gosse et ultra-flippant…

    une future emission (minicast?) serait à reflechir !

    • DolbyEX dit :

      Oui j’aime beaucoup Kyle Mac Lachlan aussi, dans « Twin Peaks » il est excellent. Hidden tu l’as trouvé en DVD ? Parce que je le trouve nulle part ce film j’aimerais bien le revoir ça doit faire 20 ans au moins que je ne l’ai pas revu.

      • nikolah dit :

        arf reponse 6 mois plus tard… comment dire le l’ai trouvé en marchant… dans la …rue… il etait par terre.

        bon en vrai c’était sur youtube en VO.

        C’est pas un grand film mais il y a cette patine années 80 assez sympa. Le gentil est tres gentil, le mechant tres mechant (il ecoute du heavy metal quoi !) . Le film tourne autour du coté décalé du héros, mal adapté au monde qui l’entoure, ce que j’avais oublié… Je trouve qu’il y a même un petit coté Cronenberg sur certains aspects. A revoir.

  21. Yao dit :

    J’ai été voir le film hier soir et PATATRA</b< ! J'ai juste SURKIFFÉ !!
    Putain je n’y croyais pas !
    De base j’y allais pour le défoncer !!! Pour le traiter de sombre merde et tout !
    Et non, c’est tout le contraire !! Bon je vais évacuer direct la comparaison avec le film de 87. Elle n’a pas lieu d’être pour moi car je vois ce film comme un reboot (et non un remake) avec comme axe commun le nom du héros et l’OCP mais le reste s’en détache et heureusement !!! Je l’ai pris comme un film à pars ! Et ça marche ! Enfin sur moi, j’ai adoré !
    L’acteur principal (Kinnanam) est parfait dans son rôle, G. Oldman tout en simplicité, Samuel L. Jackson cabotine mais ça va avec le perso, Jackie Earle Haley est bien trippant ! Mes bémols : Keaton qui surjoue, J. Baruchel qui fait le comique com de service, le partenaire de Lewis (Omar de The Wire quoi !!) qui est anecdotique, et d’autres persos aussi… Les scènes de fight, bizarrement cassent le rythme du film qui fonctionne très bien sans ! Le bad guy insignifiant
    La réal caméra à l’épaule est pas terrible, mais sinon sur l’ensemble, j’ai été captivé par cette approche. J’ai réussi à m’émouvoir en voyant l’état de Murphy et ce qu’il ressent !
    LA scène du film pour moi, c’est celle après sa transformation en robot, je n’en dis pas plus mais ceux et celles qui l’ont vu savent de quoi je parle !

    En sortant de la salle me suis dit, putain je vais m’acheter le BR !! :p

    En résumé il n’est pas inférieur ou supérieur au film de Verhoeven c’est une relecture actuelle de ce personnage. En tant que fan ultime du premier, ce reboot est vraiment très bon !!
    Je ne comprends pas du coup le réal qui n’assume pas son film (enfin dans des intws c’est le politiquement correct, tout c’est bien passé, tout le monde est merveilleux !)… Ça me rappel McTiernan avec Le 13ème Guerrier. J’avais adoré son film mais selon lui ce n’était pas le film qu’il souhaitait ! Et niveau prod, apparemment c’était le bordel…
    Bref, je vous le conseille fan ou pas fan ! Vous allez passer un bon moment ! 🙂

  22. Kakita Somy dit :

    Tout comme Yao, je suis limite scandalisé que vous ayez passé Basil Poledouris à la trappe… C’est juste l’un des compositeurs les plus épiques (Conan, Octobre Rouge) et certainement le roi de la marche militaire sur grand écran (de Starship Troopers à… Hot Shots! 2). Le thème de Robocop est un classique du genre et reste indissociable du personnage.

  23. Arnaud dit :

    Encore un super podcast !
    dommage que vous n’avez pas parlé de la SERIE.
    J’espère que vous ferez un point dessus au prochain podcast

  24. MentoSz dit :

    Il m’a semblé que vous faisiez tout un podcast sur Robocop sans mentionner cette phrase culte qu’est  » vous allez venir avec moi, mort ou vif » je trouve cela inacceptable !!! on entend juste la version uS « Dead or alive, you’re coming with me » dans la bande annonce !! (il me semble)
    ceci est INEXCUSABLE!! xD.

  25. Nass La Mass dit :

    J’a commencé à écouter le podcast, et j’me suis arrêté en plein milieu. Vous m’avez trop donner envie de revoir les films.
    Et après re visionnage, je sais pourquoi j’avais pas accroché aux films Robocop. C’est cette atmosphère lugubre et malsaine qui règne dans la société, ainsi que dans tous les personnages des films. Enfaite Robocop est le personnage le plus humain de tous sans doute grâce aux 3 règles qu’il doit respecter alors que les autres n’en ont aucune (ils se croient au dessus des lois donc de toute règle de vie).
    Et à cause de ces choses ces films ne mon pas marquer tant que ça.

    En faite j’ai plus apprécié le 3ème (contrairement aux chroniqueurs) car il véhicule un message plus optimiste, les gens dans le film se révolte contre l’injustice et cherche à changer leurs cadres de vie. Enfin si on enlève les robots ninja, Robocop qui vole, la coupe de cheveux de Lewis et les barjos punk bien sûr ^^

    PS. la série était classe !!

    • imrage dit :

      Excellent retour, qui nous satisfait parfaitement : on t’a donné envie de les revoir 🙂

      Merci à toi, et effectivmeent, je pense qu’en enlevant ces défauts du 3 (pour commencer), il serait déjà un peu mieux…ou pas 🙂

  26. sseb22 dit :

    Salut

    Je suis en pleine écoute de ce podcast et moi aussi, le film m’avait un peu traumatisé.

    Je me souviens l’avoir vu sur Canal Plus. J’avais 10 ou 11 ans à l’époque (oui, je trouve aussi que c’est trop jeune) et lors de la scène de la fusillade de Murphy, j’avais hurlé à ma mère de couper le son.

    Le voir se faire fusiller ne me dérangeait pas tant que ça parce que je savais que c’était du cinéma mais par contre, entendre les cris de douleur de Murphy et les rires des méchants-vilains-pas-beaux se moquant de lui (du moins dans mes souvenirs, c’est comme ça que ça se passe), CA, je n’ai pas supporté !

    Seb

  27. DolbyEX dit :

    Re bonjour à tous,

    J’ai enfin vu la version 2014. Et je dois dire que les bons retours lus ici sont justifiés. J’ai passé un agréable moment, et même plus.
    Au générique je remarque que Ed Neumeier et son acolyte de l’orginal (pardon j’ai oublié son nom) sont crédités au scénario. J’avais zappé cet info trés importante, et en voyant le film ça saute aux yeux que c’est une relecture de l’original. Tous les thèmes y sont repris et traités différement.
    Ma première grande satisfaction c’est le Robocop en lui-même. C’était le truc qui me rebutait le plus, et finalement il est vraiment pas mal, finalement il ne fait pas trop mec dans un costume de super hero, il y a ce côté massif d’arme de combat du premier, et je me suis même pris à penser qu’il était mieux réussi que l’original. Il a une gestuelle moderne de robot, c’est plus fluide, mais ça marche plutot bien.

    Ceux qui ne l’ont pas vu, arrêtez tout desuite de lire. Je vais spoiler, même si y’a rien de bien folichon niveau dénouement.

    J’ai bien aimé ce côté étude de marché pour concevoir le Robot, et il y a plein d’idées pas mal comme le fait que lorsqu’il passe en mode combat l’humain ne maitrise plus rien et a l’impression de tout controler alors que c’est l’ordi qui fait tout, c’est le côté un peu cynique du film sans quoi il est malgré tout très plat, il lui manque cette touche d’audace de Verhoeven, et cette brillance dans la mise en scène. Quand Robocop débarque dans la fabrique de drogue en 88 c’est une scène superbe de fusillade, presque un ballet dans la chorégraphie, en 2014 c’est une banale scène de canardage, bien foutue évidemment, mais ça transporte pas.

    Bon le Robocop est équipé des outils de base dont bénéficiait déjà l’ancien et même Terminator, les identifications de visage, les recherches sur le fichiers ils ont de sacré réseau 4G dans le futur. J’en rigole parce que ça permet beaucoup de facilités scénaristiques et ça passe pas si mal finalement, sauf pour la lourde scéne ou il reconstitue son assassinat.

    La famille est plus présente et c’est trés bien, j’ai eu peur que ce ne soit qu’un prétexte passager qui sera oublié lorsque la baston démarrera, et finalement non, les rapports avec sa femme et son fils ne sont pas négligés et même si c’est un peu pompeux j’ai bien aimé qu’ils soient si important dans l’histoire.

    Alors par contre, le faux débat de Samuel L J en présentateur propagandiste, c’est très limite, parce que ça ne transpire pas le second degré, tous ces salut au drapeau américain, sous des airs de critiques ne m’ont pas semblé en être, au final le discourt c’est que la technologie c’est bien, les gentil citoyens américains doivent être bien protégés (sous entendu armez-vous) et les USA font le bien partout dans le monde.

    Et c’est la ou ça tranche franchement avec l’original, la satyre et la critique a laissé place à un message profondément protectionniste et pro américain, le film est la pour carresser les Omer Simpson dans le sens du poil.

    Au final c’est un bon film, limite très bon film, il y a ce qu’il faut d’action, d’humanité, de réflexion, de bonnes idées, des facilités de narration mais ça tiens bien la route et ça part pas dans le n’importe quoi. Mais ça reste froid, comme un exercice bien maitrisé, bien réalisé, ça reste glacé, impersonnel. Normal pour un film qui fait l’apologie de la technologie et de l’armée me direz-vous.

  28. kenshinewiwi dit :

    Le scaphandre d’X-Or a aussi inspiré les américains pour le personnage de film Robocop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *