Mange Disques – Episode 03

 

Bonjour à tous !

Déjà le troisième épisode de nos aventures dans les bacs obscures! Pour fêter l’événement Mikadotwix accueille Murdoc autour d’une jolie sélection.

Comme vous en avez désormais l’habitude, tous les styles seront abordés. Il faut en prime reconnaître que ce numéro aligne les classiques, comme une grosse boîte de madeleines à mettre entre toutes les oreilles ^^

Installez-vous confortablement et bonne écoute 🙂

²

Dans cet épisode vous retrouverez:

Renaud: « Marche à l’ombre » (1980) / Extrait « It is not because you are »

Tears For Fears: « The seeds of love » (1989) / Extrait « Woman in chains »

R.E.M: « Green » (1988) / Extrait « Orange crush »

USA For Africa: « We are the world » (1985) / Extrait « We are the world »

The Pogues: « Rum, sodomy & the lash » (1985) / Extrait « Dirty old town »

Genesis: « Genesis » (1983) / Extrait « That’s all »

Depeche Mode: « 101 » (1988) / Extrait « Behind the wheel »

Various: « Tog gun OST » (1986) / Extrait « Mighty wings (Cheap trick) »

Ceux Qui Marchent Debout: « Debout! » (1996) / Extrait « Bich bich « 

Massive Attack: Mezzanine (1998) / Extrait « Angel »

 

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Strider Tag dit :

    Concernant Tears for Fears, je peux vous faire tout un historique. J’ai connu le groupe avec « sowing the seeds of love », justement dans l’album que vous avez cité dans le podcast.
    L’album « The Seeds of love » a une production particulièrement soignée. Anecdote : l’un des musiciens est Manu Katche, qui a été membre du jury de « à la recherche de la nouvelle star ».
    La production est soignée car le duo — je pense en particulier à Roland Orzabal (celui aux cheveux longs) — souhaitait s’éloigner de la tendance pop amorcée avec le 2ème album (et l’un des plus connus … « Songs from the Big Chair »).
    Perso, j’ai une préférence pour le 1er album, le méconnu et sous-estimé « The Hurting » (qui est ressorti en collector il y a quelques années).

    Après le 3ème album, le duo s’est séparé après une sérieuse engueulade, et chacun a suivi une carrière solo. Roland Orzabal a poursuivi avec le nom du groupe, et a sorti 2 albums : « Elemental » (EXCELLENT !!) et « Raoul and the Kings of Spain ». Ensuite, il a sorti un album solo, sous son nom, « Tomcats Screaming Outside » (très sympa).

    En 2004, le duo s’est reformé, a sorti un album (« Everybody loves a happy ending » … qui est très bon !), a fait une tournée qui a rencontré un énorme succès (surtout en France) … mais depuis plus aucun album. Dommage !

  2. Murdoc dit :

    Et beh!!!!
    Merci pour les précisions sur la carrière de Tear for Fears.
    J’avais entendu le single « Raoul and the kings of spain » mais je n’avais pas poussé jusqu’à l’écoute de l’album.
    Merci pour le partage d’info !!

  3. Strider Tag dit :

    Autres curiosités :
    * « Woman In chains » faisait partie de la B.O. de « Boxing Helena » (avec Julian Sands). Dans ce film, un chirurgien tombe amoureux d’une danseuse de ballet (la bien-nommée Héléna), et dans un accès de jalousie (alors qu’ils sont en relation), commence à lui amputer ses membres, afin qu’elle ne quitte pas le foyer.

    * Je suis pas trop « albums live ». D’aailleurs, en ce qui concerne « Behind the wheel » de Depeche Mode, j’ai une préférence pour le remix de Shep Pettibone qui donne une 2ème vie au morceau sans le dénaturer … même si la version de l’album colle bien au ton de l’album (« Music for the Masses », que je kiffe ÉNORMÉMENT).

  4. Mikadotwix Mikadotwix dit :

    Merci Stridetr tag (super pseudo au passage) pour tes informations complémentaires.
    Tu d’intrigues avec « Boxing Helena ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *