EIGHTIES + projection N°22

BanYetcha_Nimitz

Eighties +, c’est la micro-critique cinéma de Yetcha qui devient mensuelle cette saison, exclusivement pour vous sur eightieslepodcast.fr

Tiens, et si on parlait de voyage dans le temps pour changer? Ah ben oui, il faut bien garder des repères quand même, promis le prochain eighties + ne parlera pas de voyage dans le temps, quoique…

Allez les eightophiles, on met son pompon sur la tête, on largue les amarres et on part sur la grande bleue…

NIMITZ, RETOUR VERS L’ENFER
(THE FINAL COUNTDOWN)

Nimitz

D’abord sorti au Japon le 5 juillet 1980, la France attendra le 9 juillet 1980, puis les autres pays s’étaleront sur août, le reste de l’année 80 et même début 81. Étonnant!
Réalisation : Don Taylor (connu pour Les évadés de la planète des singes, la série Cannon, L’île du Dr Moreau ou encore Damien 2, la malédiction, en dehors de ça, pas grand chose)
Scénario : Thomas Hunter, David Ambrose (D.A.R.Y.L sera son deuxième grand scénario et…. Le dernier parce qu’après ce n’est pas terrible) et Peter Powell
Musique : John Scott, finalement la grosse pointure du film avec Kirk Douglas et Martin Sheen!
Production :
Peter Douglas (Fletch avec mon chouchou Chevy Chase) et Lloyd Kaufman (beaucoup de série B et Z à son actif)



Distribution partielle

Kirk Douglas : Commandant Matthew Yelland
Martin Sheen : Warren Lasky
Katharine Ross : Lauren Scott / Mme Tideman
James Farantino : Capitaine Richard T. Owens / Richard Tideman
Charles Durning : Sénateur Samuel S. Chapman
Soon Tek-Oh : Le pilote japonais

Synopsis

L’USS Nimitz est pris dans une tempête électromagnétique et projeté 40 ans en arrière, en plein Pacifique, juste avant l’attaque de Pearl Harbour. Que faire, empêcher l’attaque ou ne pas intervenir dans le cours de l’histoire.

Anecdotes

Le film a été réalisé avec la collaboration de l’US Navy.
Le film fut interdit en Hongrie, arguant qu’il était une propagande pour les États-Unis d’Amérique.
L’USS Nimitz est un navire de guerre qui a servi entre 1975 et 1987.
Le producteur Peter Douglas est le plus jeune fils de Kirk Douglas.
Nommer aux Saturn Award en 1981 mais perd face à …..L’empire contre attaque! Forcément!!!
Kirk Douglas voulait que Michael, son fils, joue le rôle de Martin Sheen. Mais il était trop investi dans Le syndrôme chinois.
Lloyd Kaufmann a dit qu’il ne jouerait plus jamais dans des films à grosses productions et fonda avec Michael Herz, la toute première société de production indépendante Troma Entertainment en 1974, ses deux films les plus connus sont The Toxic Avenger et Tromeo et Juliet.
Le titre original « The final countdown » a inspiré le groupe Europe pour le titre de leur célèbre chanson!!!
Tiré du roman éponyme de Martin Caidin paru en 1980, adapté lui-même du roman Sengoku Jieitai compris dans le recueil Waga furasato wa yomi no kuni de Ryo Hanmura paru en 1974 et dont l’adaptation cinématographique japonaise sera Les guerriers de l’apocalypse de Kosei Saito en 1979 et qui aura son remake en 2005 avec Samurai Commando : Mission 1549. Pfiou!

Par rapport au roman, le film fait l’impasse sur le dernier chapitre exposant les conséquence de l’arrivée du Nimitz ainsi que la cause de la tempête.

LA MICRO-CRITIQUE

Un super film de SF qui a toujours son charme. Certes le rythme est irrégulier et les effets spéciaux plutôt moyens mais, car il y a un mais… Le message est là, l’uchronie passionnante et la réflexion sur cette fameuse question : « Si je reviens dans le passé, vais-je tuer Hitler AVANT qu’il ne commette le moindre crime? ». La qualité de l’image est assez baveuse et le film mériterait un remastering.

LA NOTE
Roule ma poule

Roule ma poule

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *