EIGHTIES + projection n°21

BanYetcha_Biggles

Eighties +, c’est la micro-critique cinéma bimensuelle de Yetcha, exclusivement pour vous sur eightieslepodcast.fr

Un peu mono-maniaque le Yetcha, je suis accro aux voyages dans le temps et ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette passion pour la dernière micro-critique de la saison!

Allez les eightophiles, on enfile son pardessus, son casque d’aviateur, ses lunettes, on vérifie si le chargeur est plein et on part combattre les allemands, décollage…

BIGGLES

Biggles
Date de sortie en Grande-Bretagne le 30 mai 1986, date de sortie France inconnue!
Réalisation : John Hough (connu pour des films fantastiques et horrifiques assez obscures)
Scénario : John Groves et Kent Walwin
Musique : Stanislas Syrewicz
Production :
Kent Walwin et Pom Oliver

Bande-annonce en anglais (comme trop souvent), avec des cascades et une chanson pêchue : Jon Anderson – Do you want to be a hero ?

 


Distribution partielle

Neil Dickson : James « Biggles » Bigglesworth
Alex Hyde-White : Jim Ferguson
Fiona Hutchinson : Debbie
Peter Cushing : William Raymond (je ne vous ferai pas l’affront de vous le présenter! Près de 140 films/téléfilms entre 1939 et 1986, incarnant à plusieurs reprises le célèbre détective Sherlock Holmes)
Marcus Gilbert : Eric Von Stalhein (qui joue Lord Arthur dans Evil Dead 3)
William Hootkins : Chuck (un second couteau avec une grosse filmographie dont Flash Gordon, Soleil de nuit, Batman…)

Synopsis

New York, à la suite d’une rencontre avec un mystérieux vieillard, Jim se retrouve brutalement transporté au beau milieu de la Première Guerre mondiale. Il y rencontre Biggles, un pilote dont l’avion vient de s’écraser. Dès cet instant, Jim voyage entre son époque et celle de la guerre, à chaque fois il retrouve Biggles qu’il doit aider au cours d’une mission dangereuse.

Anecdotes

Biggles est un personnage de roman crée par William Earl Johns en 1932, romans puis BD 60 ans après sa création, il n’y aura malheureusement qu’un seul film avec ce personnage, croisement entre Indiana Jones et James Bond et qui mériterait d’être plus connu et reconnu!
Dernier film d’un géant du cinéma, Peter Cushing.
15 prises ont été nécessaires pour la cascade de hélicoptère sur le train!
James Fox et Jeremy Irons furent sollicités pour le rôle titre de Biggles.
La bande son comporte des titres de Deep Purple, Motley Crue et le groupe The Immortals, crée juste pour un titre à l’occasion du film avec la présence de John Deacon, bassiste de Queen.

 

LA MICRO-CRITIQUE

J’ai toujours aimé ce film depuis mon premier visionnage sur Canal+ il y a une vingtaine d’années. Je me rends compte encore aujourd’hui qu’il vieillit bien. La présence du grand Peter Cushing est un plus et il s’agit là de son dernier film. Les nombreux va-et-vient dans le temps sont un vrai plus car on ne sait jamais à quelle sauce les protagonistes vont être mangés. Jusqu’aux derniers instants, nous restons pris dans cette aventure temporelle. La fin laisse même croire que d’autres aventures sont prévues, mais non, l’adaptation de ce célèbre héros de romans s’arrêtera là, avec ce très bon film et c’est très dommage.

LA NOTE
Turbo bien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. nikolah dit :

    ok, je n’avais jamais entendu parler de ce film, mais tu as vraiment piqué ma curiosité. ça existe en dvd ?

  2. Yetcha dit :

    Et bien je ne crois pas qu’il existe en français. Je peux te donner un lien par contre si jamais tu ne trouvais vraiment pas…

    • Spades Spades dit :

      sachant que je l’ai dans ma dvdthèque je peux confirmer sans problème qu’il a existé en dvd il y a très longtemps ( acheté au début des années 2000 en fait. ) ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *