EIGHTIES + projection N°15

BanYetcha_PHILADELPHIA

 Eighties +, c’est la micro-critique cinéma bimensuelle de Yetcha, exclusivement pour vous sur eightieslepodcast.fr

Je vous ai déjà fait visiter la 4ème dimension, la 5ème dimension, la 8ème dimension, il est temps de repartir dans la 4ème dimension, le temps! Les films traitant des voyages dans le temps m’ont toujours fasciné et c’est une des pièces majeures de cette admiration que je vous présente ici, d’autant qu’il est basé sur une expérience bien réelle, enfin, dans les légendes urbaines! 

Allez les eightophiles, grimpez moussaillons, l’ancre est levée et prenez garde de ne pas fusionner avec les parois car l’expérience va démarrer…

PHILADELPHIA EXPERIMENT
(THE PHILADELPHIA EXPERIMENT)

Philadelphia experiment
Date de sortie aux États-Unis et en France le 3 août 1984. Hé oui, le même jour, probablement due au fait que les sociétés de distribution soient française et états-unienne.
Réalisation : Steward Raffill un grand spécialistes des séries Z (Les guerriers des étoiles ou Tammy and the T-Rex). Ce film reste son meilleur, sans hésitation.
Scénario : William Gray et Michael Janover.
Photographie : Dick Bush qui a notamment contribué à Le convoi de la peur de William Friedkin.
Producteur délégué : John Carpenter
Distribution : New Wolrd Pictures et Artédis

 


Distribution partielle

Michael Paré : David Herdeg
Nancy Allen : Allison Hayes
Eric Christmas : Dr James Longstreet
Louise Latham : Pamela
Stephen Tobolowsky : Barney

Synopsis

En 1943, la marine états-unienne expérimente à Philadelphie l’innovation du docteur James Longstreet, destinée à faire disparaître les bateaux alliés des radars ennemis. Un test est effectué sur l’USS Eldridge, un incident survient : deux matelots, David et Jim, sont projetés en 1984.

Anecdotes

L’histoire du film se base sur la légende urbaine de l’expérience de Philadelphie ou Project Rainbow, une série d’expériences qui auraient été menées en 1943 afin de rendre des navires de la Navy invisibles.
Si vous êtes intéressés par cette histoire il y a l’article Wikipédia sur L’expérience Philadelphie puis ce petit documentaire complotiste et sans grande vérité ici

Une suite sera réalisée en 1993 dans laquelle Brad Johnson reprend le rôle de David Herdeg.
Michael Paré, jouera lui dans un séquelle télé, le film canadien Le projet Philadelphia, l’expérience interdite en 2012 qui s’inspire à la fois de la légende urbaine et du fim de 1984. 
Les producteurs avaient demandé à John Carpenter d’écrire et réaliser le film, mais il préféra se concentrer sur New-York 1997.
Le film Nimitz, retour vers l’enfer suit un scénario inverse, avec un navire de guerre états-unien projeté de 1980 vers 1941, je vous en conterais les merveilles très bientôt…
Nommée pour la meilleure actrive aux Saturn Awards 1985, Nancy Allen échoue face à Daryl Hannah dans Splash, cette année là il y avait aussi Linda Hamilton pour Terminator.
Il fût à son époque le film le plus rapidement sorti en vidéo, cinéma en août et vidéo fin octobre. 

LA MICRO-CRITIQUE

Un super film de SF qui, en dépit de son budget, se regarde encore très bien. Un peu désuet certes, mais il reste une vraie référence. A voir et à revoir à l’infini ou bien en revenant en arrière au début du film qui est la fin, enfin le début, mais si vous revenez en arrière vous avancez quand même dans le temps donc…Euh, je suis perdu là!?!

LA NOTE
Roule ma poule

Roule ma poule

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Tycho dit :

    Pas vu celui-là mais Nimitz c’est bien! Je vais remédier à mon incultance en essayant de dégotter ce Philadelphia Experiment! 🙂

    • Yetcha dit :

      Hé hé, Tycho, Nimitz est prévu dans quelques mois… Bien vu! Entre les deux mon cœur balance, mais je lui préfère Philadelphia Experiment qui, selon moi, a mieux encaissé le vieillissement. Bon, il a certes 4 ans de moins mais le jeu des acteurs (entre autre) est meilleur dans Philadelphia Experiment. L’histoire est surtout bien mieux rythmée et plus intéressante. On est moins dans le « USA master of the world ». Merci pour votre retour et vous m’en direz des nouvelles quand vous l’aurez regardé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *