EIGHTIES + Projection N°1

BanCREATURE

Eighties +, c’est la micro-critique cinéma bimensuelle de Yetcha,
exclusivement pour vous sur eightieslepodcast.fr

Films des années 80, remakes récents de films des 80’s ou encore remakes pendant les années 80 de films plus anciens, bref, des eighties…..Plus ! Une mini-chronique pour des micro-critiques totalement subjectives et souvent pleines de mauvaise foi mais toujours pour le plaisir de découvrir ou re-découvrir le patrimoine de notre décennie préférée.

La notation ira de « Top moumoute » à « Ça craint du boudin » en intégrant toutes les nuances nécessaires entre ces deux extrêmes, bien évidemment…

Allez les eightophiles, le rideau se lève, il est temps de se caler dans son siège, la projection va commencer…

UNE CRÉATURE DE RÊVE
(WEIRD SCIENCE)

Affiche

Sortie le 2 août 1985 aux États-Unis et le 5 février 1986 en France
Réalisation : Harold Ramis – Scénario : John Hughes
Sur la BO, pas mal de pointures de l’époque, Oingo Boingo – groupe de Danny Elfman (chanson-titre), Kim Wilde, Mike Oldfield, OMD, Van Halen…
Produit par Joel Silver, sa 8ème production!

Distribution partielle
Anthony Michael Hall (VF : Éric Legrand) : Gary Wallace
Kelly LeBrock (VF : Micky Sebastian) : Lisa
Ilan Mitchell-Smith (VF : Luq Hamet) : Wyatt Donnelly
Bill Paxton (VF : Dominique Collignon-Maurin) : Chett Donnelly
Robert Downey Jr. (VF : Vincent Ropion) : Ian (as Robert Downey)
Vernon Wells (VF : Alain Dorval) : Lord General (il reprend le rôle de Wez dans « Mad Max 2″)
Michael Berryman (VF : François Leccia) : motard mutant (il reprend le rôle de Pluto dans « La colline a des yeux »)

Synopsis
Gary et Wyatt sont deux ados considérés comme des loosers dans leur lycée. Ils décident, après avoir vu le film Frankenstein, de créer une fille parfaite sur leur ordinateur. Lisa est née, à leur service et dotée de super pouvoirs, ils vont vivre avec elle, des aventures incroyables qui les amèneront à avoir plus confiance en eux jusqu’à devenir la coqueluche de leurs camarades de classe.

Anecdote
Une créature de rêve a donné naissance, presque 10 ans après sa sortie, à la série télé Code LISA.

LA MICRO-CRITIQUE 

Autant certaines comédies ont vieillies, autant celle là pas d’un poil. Elle est toujours aussi géniale. Des dialogues cultes, un casting excellent, des situations ubuesques et une musique qui me trotte encore régulièrement dans la tête. Je mets carrément ce film pour ados au même niveau que « La folle journée de Ferris Bueller ». Les teen movies actuels n’arrivent pas à la cheville de ces deux là ! De plus, on y voit un Robert Downey Jr tout jeunot qui joue le rôle d’un vrai petit con et un Bill Paxton qui se retrouve transformé en gros tas de caca ! Allez, moi j’y retourne car en plus c’est un film qui se paye le luxe de s’apprécier à chacun de ses visionnages. Du pur bonheur, avec un soutien-gorge sur la tête.

LA NOTE

Top moumoute

perruque-annaces-80-coupe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *